267731609_7afb96c3a4_mRemplacez le prénom Sophie par le mien...
"Sophie savait qu'elle devait bosser et qu'elle le ferait, mais avant, elle devait aller sur quelques blogs..."

That is THE question...

Depuis qu'il m'a initié au monde bloguesque, et que je me suis lancée dans la blogosphère, je suis devenue addict à tous ces écrits que je lis au fil des jours. Les anecdotes des uns, les bonheurs des autres, les craintes et joies des filles, les théories des mecs... tout ce que je lis - ou presque - m'amuse, m'interpelle, me fait hurler de rire (oui oui, je glousse très souvent comme une abrutie devant mon PC), me met la larme à l'oeil etc...

Tout ça pour dire que plus une journée ne se passe sans que je jette un coup d'oeil, aussi furtif soit-il, à mes blogs favoris. À mes débuts, j'avais un "rituel" quotidien. Quand j'arrivais au bureau, à peine la pause café finie et le PC allumé, j'allais sur mon blog, lisais les 2,5 commentaires laissés et je cliquais çà et là chez "les autres". Je passais un temps monstre (pour ma défense, les journées au travail étaient caaaaalmes, c'était en juillet) à lire les blogs de ma blogroll, à en découvrir d'autres, à écrire des notes, à essayer de faire une bannière...

Et une question m'est venue "est-ce bien raisonnable?". La réponse est toute trouvée: non. Allez interdire à un enfant de faire des bêtises, et bien m'empêcher d'aller sur les blogs est similaire aux barrières que l'on met à un enfant: c'est im-po-ssible.
J'ai beau me dire "ne le fais pas, attends le soir d'être à la maison", il y a forcément 4-5 blogs que je DOIS lire la matin, c'est impératif.

C'est dangereux et risqué, oui. C'est pour cela, que je surfe sur la blogosphère à la fin de ma pause déjeuner mais ça me titille dans la journée d'aller chez l'une ou l'autre pour voir ce qui s'y passe.

Voyeurisme? peut être
Curiosité? sans aucun doute

Je ne suis pas dopée aux blogs, mais quand même. Je serais tentée de créer une BAA comme Blog Addict Association où l'on se réunirait chaque 30 du mois (tant pis pour février) comme chez les AA (Alcooliques Anonymes ndlr).

"Bonjour, je m'appelle Dorothée, et je suis une blog addict"
Tous en coeur, la larme à l'oeil: "Bonjour Dorothée"

Rassurez-moi, dites moi que je ne suis pas seule...