abo_asleepJe viens de vivre un énième moment de solitude en rentrant chez moi. Pressée degirls_asleep quitter le bureau pour me changer et ressortir, je me fais stopper par mon chef (celui qui ne me laisse pas faire la fête avec mes autres collègues!) qui sort toute une liste de choses que je devrais faire pendant ses vacances. Il tombe devant le magazine culturel que j'avais acheté ce matin (Public, ndlr), et tombe sur l'article sur un chanteur de Roi Soleil. Forcément, il prend bien son temps pour le lire. Je me disais "ggggrrrr, je vais rater mon bus et mon train... Grouille toi PJE*". Vous vous demandez sans doute où je veux en venir et quel est le rapport entres ces magnifiques photos et mon anecdote. J'y viens, j'y viens.

Je loupe forcément le bus, alors je vais à pieds à la gare et j'attends patiemment le train. Après cette journée de travail (c'est d'un calme en ce moment, limite soporiphique), je me pose dans le train et continue ma lecture. Au bout d'une station, je sens mes yeux picoter, je décide alors de fermer les paupières quelques instants histoire de me reposer. Les stations filent, j'entends les conversations autour de moi, les sonneries de portable, l'ouverture et la fermerture des portes quand tout à coup: black out! Plus de son, plus d'image. Je ne sais pas si c'est dans mon subconscient ou dans la réalité, mais je croyais qu'il me restait une station avant de descendre, alors je pouvais encore garder les yeux fermés. Et là, néant, vide total, je sursaute en me demandant pourquoi je n'entends plus de bruit autour de moi. Et je constate que je m'étais minablement endormie dans le wagon. Je prends mes clic et mes clacs et rentre chez moi, comme un zombie, mi-endormie mi-éveillée.

Je vous rassure, ma station est le terminus de la ligne. Ouf!

Et pour la petite explication des photos, elles ont été prises dans le train Montpellier/Paris, et représentent mes collègues en forme au retour d'un week-end bien arrosé pour fêter les 20 ans de ma société. Allez, tous en coeur "fais dodo, Colas mon p'tit frère..."