virr7_chanterEt oui, c'en est qu'un parmi tant d'autres que je viens d'avoir aujourd'hui. LE moment où tout autour de soi disparaît, où l'on se retrouve seul(e) avec soi-même, confronté à la dure réalité.
Je m'explique. Je sors du boulot, je prends les transports pour rentrer et comme souvent, je mets mon lecteur mp3 en marche, et je me laisse bercer par la musique que j'écoute.
Et là, la musique tournait, j'avais le regard perdu dans le vide, la tête dirigée vers la vitre et sans même m'en rendre compte, je commençais à siffloter la mélodie de la chanson puis à fredonner les paroles... Ah! ah! ah, c'te honte. Le pire est que derrière mes lunettes de soleil et mon esprit ailleurs que dans le wagon, je ne me rendais pas compte de ce que je faisais. Les chansons passaient, les minutes aussi, les stations aussi, et je me ridiculisais à chaque seconde. Ce n'est qu'au bout de trois chansons, que j'ai tourné la tête et que j'ai percuté que des visages inconnus me souriaient. J'ai esquissé un sourire en retour en tiltant ce qui venait de se passer. LA honte, THE honte. Je suis devenue rouge pivoine, je sentais comme une bouffée de chaleur (déjà quil fait chaud, je bouillais) monter en moi. J'ai fait un oops histoire de m'excuser pour ce que je venais de faire subir au wagon dans lequel j'étais montée.

Enfin, après tout, ils ont dû aimer mes interprétations, somme toute, originales de chansons pop/rock américaines car ils ne m'ont rien lancé à la figure! Les inscriptions pour la Star Ac' sont finies? Je ferais bien tenter ma chance, qui sait? :)